Rapes in North Kivu – September 3, 2010

Declaration from the women of DRC on the rape attacks in North Kivu

DECLARATION DES FEMMES CONGOLAISES REUNIES AU SEIN DU CADRE PERMANENT DE CONCERTATION DE LA FEMME CONGOLAISE SUR LES VIOLS COLLECTIFS PERPETRES DANS LA PROVINCE DU NORD KIVU

Nous femmes congolaises réunies au sein du Cadre Permanent de Concertation de la Femme Congolaise en sigle CAFCO avons suivi avec indignation pour la énième fois les viols massifs perpétrés sur plus de deux cents femmes dans le village de Luvungi en territoire de Walikale;

Rappelant les atrocités récurrentes commises sur les femmes congolaises depuis des décennies,

Considérant que ces viols sont lies à la présence des groupes armés étrangers notamment les FDLR, alliés aux groupes armés nationaux incontrôlés, réfracteurs au processus d’intégration,

Constatant que ces viols ont été commis non loin du Campement des Casques Bleus de la MONUSCO, sans aucune réaction de leur part contrairement à leur mandant actuel en RDC,

Considérant la nécessité et l’urgence de renforcer les mesures sécuritaires sur toute l’étendue du pays en général et à l’Est du pays en particulier en vue de mieux protéger la population civile et de prévenir ces actes inhumains,

S’appuyant sur les Résolutions 1325 et 1820 du Conseil de Sécurité des Nations Unies exigeons le renforcement des mécanismes sécuritaires de prévention et de protection des femmes et des enfants dans les zones en conflits,

Déclarons:

1. Encore une fois avec amertume et désolation notre constat de la persistance d’actes atroces, dégradants et ignobles, des violations flagrantes des droits humains en RDC;

2. Ces viols massifs sont sans ambages des crimes contre l’humanité et continuent à être commis en toute impunité;

3. La Police, les FARDC, la MONUSCO ainsi que d’autres services chargés de la sécurisation des personnes et de leurs biens assument réellement et avec efficacité les missions leur dévolues;

4. L’urgence pour les organes du Système des Nations Unies d’examiner en concertation avec le Gouvernement congolais la question de l’insécurité en général et particulièrement du viol en RDC en vue de trouver des solutions définitives et durables;

5. La considération par le programme STAREC de la question des violences sexuelles comme l’une de ses priorités, en appuyant les structures locales dans la prise en charge et la réparation des victimes;

6. La répression des auteurs identifiés et à identifier, à la hauteur de leurs actes.

Fait à Kinshasa, le 3/09/2010

1. ROSE MUTOMBO, CAFCO

2. CATHY KABULA, CAFCO

3. FAIDA MWANGILWA, CAFCO

4. JEANINE MUKANIRWA, CENADEP

5. ANNIE MATUNDU, WILPF/RDC

6. MARIE MADELEINE KALALA, CAUSE COMMUNE

7. FELLY KANKU, CAUCUS DES FEMMES

8. MARIE JEANNE M’BACHU, REFAMP

9. ADINE OMOKOKO, CLUB DES AMIS DE PETITES FILLES

10. EVELYNE MBATA, LEFDA

11. JOSEE NGALULA, RAF

12. LEONNIE KANDOLO, APS

13. GINA MATALATALA, EGLISE ORTHODOXE

14. MAXIMILIENE TETA, MSDD

15. GRACE LULA, LIFDED

16. BELINDA LUNTADILA, RESEAU 2CONGO

17. GEORGETTE MASELA, AFEBAF

18. JEANNE NZUZI, REFED KINSHASA

19. TSHITOKO RACHEL, LIFCE

20. LOLO KITETE, AFEMAC

21. ELAGIE EBEKA, AFEJUCO

22. LORENCE BOLOKO, COALITION DES FEMMES

23. KENETH ENIM, WOPPA

24. ELIZE MUHIMUZI, CONAFED

25. Sr MBUYI ALBERTINE, CAFCO MBUJIMAYI

26. MARIE ROSE MAGWAMBOA, CAFCO PROVINCE ORIENTALE

27. ANAY MUSHUTU, CAFCO KATANGA

28. AROLINE KIKALA, CAFCO BANDUNDU

30. ONTINE KIMINO, CAFCO BANDUNDU

31. DAYA MAYI, CAFCO KANANGA

32. BERNADETTE MUONGO, CAFCO NORD KIVU

33. LYLY CHIVAVA, CAFCO SUD KIVU

34. MARIE JEANNE KAZUNGUZIBWA, CAFCO SUD KIVU

35. LANASSA GISLAINE, CAFCO BANDUNDU

 

DATE:

Friday, September 03, 2010